Qui sommes nous?

‘Chabaka’ est un réseau d’organisations non-gouvernmentales du nord du Maroc, dédiées à travailler ensemble pour adresser une gamme d’issues compris de la pauvreté, la violence familiale, l’immigration et les droits de l’homme.

Créé officiellement en 2001 à Tanger, par 60 organisations arabes, il compris maintenant de 36 organisations, chacune avec sa propre autonomie et domaine de travail spécifique. Pour avoir un impact plus grand, ces organisations ne travaillent qu’ensemble en faisant parti de Chabaka, mais avec beaucoup d’autres organisations partenaires internationales, tous avec les mêmes buts de solidarité et développement. Pour voir une liste de quelques des organisations qui collaborent avec Chabaka, cliquez ici.

En coordonnant et faisant parti d’une variété d’activités comme les séminaires, les ateliers, les manifestations et la recherche, Chabaka et ses organisation partenaires visent à sensibiliser et mobiliser la société civile et les associations civiles aux certains enjeux. De plus, ils fournissent de l’aide direct à certains groupes défavorisées : en Tanger, par exemple, le bureau travaille avec les immigrés sub-sahariens, les aidant à obtenir le statut de réfugié officiel. À Larache, l’Association Mains solidaires offre le soutien psychologique et judiciaire aux victimes de la violence conjugale.

Lorsque l’UNFPA fourni le soutien financier à quelques projets, la plupart du travail de Chabaka est bénévole. Bien que cela impose des contraintes, il n’a pas découragé le réseau, dont la force motrice n’est pas l’argent, mais les principes et la capacité humaine.

Contexte Historique

Le  début des années 90 a marqué le grand réveil des associations Marocaines. Mais le Nord du Maroc a eu un certain retard par rapport aux autres régions pour les raisons de la marginalisation qui avait été imposé sur cette région,  la migration, le trafic de l’économie et de drogue.

Depuis 1996, la première vague des associations a commencé à avoir lieu dans le nord en réponse à diverse questions. Le résultat du travail associatif à l’époque est resté modeste malgré les tentatives de coordination qui ont été lancées entre les associations. Mais il est indéniable que l’un des résultats de ces coordinations a été l’introduction de la notion du travail collectif. Aussi, ce nouveau mouvement a contribué  au lancement de nouveaux contacts avec des associations et réseaux externes.

En 1997, la Chabaka participait à la deuxième rencontre pour l’humanité et contre le néolibéralisme, organisée dans l’Indiana en 1997, l’une des principales conclusions de ce rencontre était la nécessité de créer des réseautages entre les mouvements sociaux et les associations pour échanger leurs expériences, et de rejoindre les efforts pour le but de promouvoir la transformation de nos sociétés. C’est alors que le réseau « dos orillas » entre Andalucia et le Maroc a été créé.

Dans cette perspective, un partenariat et une coordination s’établie entre les associations de deux cotés de la Méditerranée, en travaillant sur des thèmes et défis communs comme la migration, la lutte contre le chômage, l’exclusion social, les quartiers, les femmes. En Novembre 1998, la première réunion

En Novembre 1998, la première réunion des partenaires mentionnés ci-dessus a eu lieu avec la participation d’un groupe d’associations du nord du Maroc, principalement Al-Hoceima, Tanger, Larache, où il a organisé des conférences, des ateliers de réflexion et d’échange d’expériences  sur des thèmes communs: l’exclusion des femmes, la migration, la culture, le chômage et sociale, la santé, l’écologie etc.

Objectives fondamentales de la Chabaka

1)         Contribuer à la mise en œuvre d’un processus de développement global et durable dans la région, et  assurant une utilisation rationnelle des ressources humaines et naturelles, en adoptant les principes de participation, d’efficacité et de solidarité.

2)         Renforcer la cooperation entre les acteurs associatifs pour faire face aux contraints et defits communs

3)         Creation des espaces d’echange entre les associations de la región

4)         Construire des parternariats avec des acteurs locaux, regionaux, nationaux et internationaux pour renforcer le role de la Chabaka

5)         Mener des études et de recherches sur le développement économique, social, politique et culturelle de la région pour le but d’elaborer les plans d’action de développement participatif.

6)         Consolidation institutionnelle et materielle des associations membres du reseau

7)         Mise en œuvre des programmes de formation au profit des membres et des responsables des associations.

Mise en oeuvre des strategies de solidarite pour faire face su sujet de la migration

Domaines d’action de la Chabaka des Associations du Nord

1)         Activites en raltion avec le developmment de la región du nord

2)         La migration et les les droits des refugies migrants au Maroc

3)         Partenariat avec le réseau andaluz  Dos orillas entre deux rives » (• Création du reseaus dos orillas  en 1998 entre les associations en Andalousie, essentiellement en Caroline du Nord et la Chabaka des association du nord.

4)         Promouvoir les droits des femmes en generale et les celles qui travaillent en particulier

5)         Lutte contre la violence fondée sur le genre VFG

6)         Partenariat avec l’UNFPA dans le cadre du programme TAMKINE

7)         Les activites benevoles

8)         Programmes de formation

Pour trouver l’information sur quelques des organisations partenaires de Chabaka, cliquez ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s