Refoulements collectifs de migrants subsahariens d’ Oran à Tamanrasset

Refoulements collectifs de migrants subsahariens d’ Oran à Tamanrasset

La LADDH d’Oran et le SNAPAP (syndicat autonome) ont alerté l’opinion et les autorités sur les refoulements collectifs de migrants subsahariens lors du mois de novembre dernier. Ces refoulements concernent particulièrement des migrantes subsahariennes, notamment de jeunes mamans qui seront séparées de leurs nourrissons.

Notons simplement que les conditions de détention et de refoulement des exilé(e)s subsaharien(ne)s en Algérie sont particulièrement difficiles et éprouvantes : trajet du transfer du nord au sud (2 000km entre Alger et Tamanrasset, pistes vers le Mali dans des camions bondés…), alimentation faible et peu variée (pain et lait en poudre pour 4 ou 6 personnes), cellules inadaptées, délabrées et surpeuplées, no man’s land des points refoulements (surtout à la frontière malienne), parfois des mauvais traitements (surtout à In Salah selon les exilés).

Ci-dessous des liens vers plus d’informations :

Un article du quotidien francophone El Watan : http://www.elwatan.com/actualite/quatre-mamans-separees-de-leurs-bebes-07-12-2011-150083_109.php

Le communiqué de la LADDH-Oran : http://www.algeria-watch.org/fr/mrv/mrvref/refoulement_subsahariens_oran.htm

Le communiqué détaillé du SNAPAP : http://www.algeria-watch.org/pdf/pdf_fr/snapap_expulsion_subsahariens_nov2011.pdf

(cettes informations et les liens ont été communiqués par migreurop: http://www.migreurop.org, merci beaucoup!)

Publicités