La caravane solidaire à Ceuta, 30.11.11

Six ans après les évènements de Ceuta et Melilla de 2005, les organisations de droits de migrants: le Conseil des Migrants sub-sahariens au Maroc, Chabaka, Pateras de la vida, l’AMDH, APDHA et Manifeste Euro Africain ont organisé la 7ème « caravane solidaire  », en mémoire des victimes sous le slogan   » Que la justice soit faite aux migrants ».

Plus de 150 personnes se sont rassembles devant le grillage de la frontière de Ceuta pour une grande manifestation. Ensemble les participants sont marchés au grillage où 14 sub-sahariens sont tués en 2005. Directement en face du grillage les manifestants ont crié les slogans en faveur de droits de migrants et pour la  liberté de  circulation.

Le président du Conseil des Migrants sub-sahariens a lu la déclaration. Après, on a fait une minute de silence pour les migrants tués à la frontière. Les associations ont souligné que les migrants sont à la recherche d’une vie digne, parce qu’ils n’ont pas trouvé la paix dans leur pays à cause de la guerre ou les dictatures. Ils cherchent un pays ou ils peuvent bien vivre, ils cherchent leur vie. Mais c’est l’injustice de la communauté internationale qui renforce d’une part   les dictatures, et en même temps ils ferment les frontières.

Déclaration solennelle des migrants à la mémoire des victimes des événements de 2005 à Ceuta et Melilla.

 L’honneur est pour nous conseil des Migrants Subsahariens au Maroc, ainsi que d’autres association qui sont nées dans la foulée du CMSM  de faire cette déclaration solennelle à l’endroit de la communauté internationale en ce jour de la commémoration des événements macabres de Ceuta et Melilla en 2005 qui ont coûté la vie à des dizaines de migrants venus de L’Afrique subsahariennes qui tentaient de franchir les frontières de L’U.E en vue de trouver une lueur d’espoir en fuyant leurs pays qui les ont tant meurtri, tant paupérisé, tant maltraité et humilié par des guerres créées de tout bord et des systèmes politiques dictatoriaux les ayant extirpés toute la dignité humaine tout en migrant vers l’Europe considérée comme leur « eldorado ».

Mes Chers Sœurs et Frères, Militantes et Militants,

Vous-vous souviendrez que ce jour là une agression cruelle a été orchestré par l’Union Européenne et les forces sécuritaires  Espagnoles et Marocaines contre des hommes, des femmes et des enfants qui n’avaient qu’une seule motivation, celle de chercher la paix et la sécurité de leur vie. Ces personnes ont laissé derrière elle  des orphelins, des veuves, des veufs brefs… des familles en détresse.

D’autres par contre   le choc des évènements les a  condamnés  à rester  invalides  ou sans activité vitale pour toute leur vie.

Chers frères et sœurs,

Militantes et Militants,

Ces évènements ont tellement bouleversés nos esprits  que nous étions obligés de créer une dynamique de dénonciation  de toute forme des violations de droit humain en mettant en place un mouvement que nous avions dénommée : «  Conseil des Migrants Sub-sahariens  au Maroc » , en sigle CMSM.  La création de CMSM, qui se veut un acteur de marque  dans cette thématique à constituer une étape importante  dans notre reconquête d’un statut de femmes et d’hommes migrants  légitimes des citoyens. Il a été un message inouï jusqu’alors en direction de milliers de migrants qui garderaient le silence et la peur devant des violations d’où qu’elles viennent ;marocaines ou occidentales. C’est alors que nous voulons montrer que nous ne sommes pas un danger, mais en danger.

Des milliers de femmes et d’hommes baissaient la tête, supportant l’injustice des autorités, les discriminations, les comportements du racisme quotidien, la brutalité de L’Etat Marocain, l’indifférence des médias et que nous savons-nous encore ?

Le souci majeur du CMSM aura été la revendication des droits humains des sans papiers.LeConseil a voulu interpeller inlassablement les autorités Européennes contre leur gestion inhumaine des flux migratoires, secondées par leur alliées qui sont les Etats Maghrébins qui jouent le rôle de gendarmes de l’union Européenne.

Voilà pourquoi, à l’occasion de la commémoration de ces événements tragiques, nous : CMSM, Chabaka, Pateras de la vida, AMDH, GADEM, la CIMADE, APDHA…Organisons la 7ème caravane de solidarité avec les victimes des événements précités et faisons une déclaration solennelle exigeant que :

-Plus jamais la violation des Droits de l’Homme à l’égard des migrants selon la convention de Genève.

-Plus jamais le massacre à l’instar des événements de Ceuta et Melilla.

Nous voulons un monde uni, en paix, en liberté, sans frontières, ni barrières et nous demandons que la justice soit faite à l’égard de toutes les victimes tombées et affectées au cours du massacre des événements de Ceuta et Melilla.

Nous demandons à toutes les forces vives et démocratiques de part le monde, d’appuyer la lutte des migrants pour le respect des Droits humains.

Publicités